samedi 31 mai 2008

Les "moyens habiles"

Dans la même veine que précédemment, Brad Warner s'est attaqué au concept de "moyens habiles" si trop souvent détourné par trop tant de gens pour justifier leurs sottises au prétexte de "moyens habiles". Voici ce qu'en dit un commentateur de son blogue:

"'Moyens habiles' n'est à mon avis qu'un terme utilisé par des personnes qui n'ont fait qu'entendre parler de, ou qui ont vu les événements.

"Le concept a beaucoup de défauts.

"Il implique des causes et des effets là il n'y en avait peut-être pas.

"Il implique un plan machiavélique là où il n'y en avait peut-être pas non plus.

"L''instigateur' de ces 'moyens habiles' ne les considérait peut-être pas comme étant quoi que ce soit - à part peut-être 'exposer ce qui est évident' ou 'agir spontanément dans l'instant'.

"Un type se promène, se prend les pieds dans une racine et se tape la tête contre un tronc d'arbre. Un fruit mur tombe par terre. Toute le monde fait l'éloge du type pour avoir fait usage de 'moyens habiles pour récolter le fruit. Personne ne remarque la part de l'arbre dans les faits.

"En attendant, plein de sots vont répétant ces 'moyens habiles' et se tapent la tête contre des arbres qui n'ont pas de fruits en pensant qu'il s'agit d'une sorte de magie qui fait tomber des fruits murs par terre. Certes, si on se tape la tête contre suffisamment d'arbres de façon aléatoire, quelque chose pourrait finir par se passer mais le mal de crâne va être terrible..."

4 commentaires:

david a dit…

Jésus, Bouddha et d’autres sages auraient-ils donc commis une grande erreur ? A savoir, vouloir communiquer « l’incommunicable ». Traduire en mot une expérience personnelle.
Même Boddhidharma, qui pourtant (selon la tradition) n’a rien dit, a semé la confusion en s’asseyant face à un mur. Un tel y ayant vu la nécessité de « pratiquer zazen, uniquement zazen », tel autre ayant décrété qu’il voulait montrer par là qu’il n’y a aucune recherche à entamer.
De quoi alimenter des spéculations sans fin chez l’homme, et des conflits nés des diverses perceptions et récupération de ces messages.

proulx michel a dit…

Le problème de l'indicible, c'est que soit on renonce à le transmettre (première tentation du Bouddha) soit on tente de le transmettre, mais alors, il faut vraiment avoir en tête que ça va pas être de la tarte.
On essaie, on se plante, on recommence...

Anonyme a dit…

"En ce qui me concerne ces propos n'ont rien à voir avec le Bouddhisme. Je trouve que c'est inacceptable et semble provenir d'une secte qui m'est inconnue.
(...)
c'est trop tendancieux pour être avalé tout cru"
http://zen-et-nous.1fr1.net/t2025-vie-et-mort#35619

pfff n'importe quoi ! je connais cette "secte" par cœur !
et la "tarte", ça se fait cuire... (voir "ashes")
http://zen-et-nous.1fr1.net/t1510-un-cour-bienveillant-en-action#26229
c'est de l'anglais qui se prononce comme la fin de shakuhachi avec un s.

Anonyme a dit…

"ça va pas être de la tarte... on recommence..."
------------------------------------------------
pour citer Tintin, je dirais même plus, il peut pleuvoir averses des tartes.
Parce qu'il "fallait" le "faire" un article sur "l'expansion de la conscience" avec une "faute" dans le titre !

Fa le Sam 21 Fév 2015
http://zen-et-nous.1fr1.net/t1798-l-ignorance-peut-elle-etre-une-vertu#30921
Ah!!! Grand merci!!! Cela commençait à me faire mal.

gigi le Dim 4 Sep 2016
http://zen-et-nous.1fr1.net/t2038-lexpansion-de-la-conscience#35776
http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/khema/expension_conscience.html