mercredi 24 mars 2010

Le recueil de kôans de maître Dôgen

ONZE

Maître Joshu Jushin prêchait à une grande assemblée: Si nous sommes ne fut-ce qu'à peine conscients du bien et du mal, nous perdons complètement l'esprit du Bouddha. Quelqu'un a-t-il à redire à cela?
Un moine s'avança et frappa le jisha du maître (son assistant personnel, ou secrétaire) en disant : Pourquoi ne répondez-vous pas au maître?
Le maître rentra immédiatement dans ses appartements. Après quoi, le jisha lui demanda de lui expliquer : Le moine qui m'a frappé avait-il compris ce que vous vouliez dire?
Joshu Jushin répondit: La personne assise pouvait voir la personne debout. Et la personne debout pouvait voir la personne assise.

Commentaire de maître Nishijima:

Maître Joshu dit que même une légère conscience du bien et du mal perturbe notre stabilité. C'est notre esprit qui discrimine entre ce qui est bien et mal. Cette capacité à diviser, discriminer et analyser est une part essentielle de notre vie quotidienne, mais elle est incapable d'appréhender directement la réalité. L'esprit du Bouddha est un état dans lequel nous appréhendons directement la réalité et il nous est donc nécessaire de transcender toute discrimination. Cette idée conduit de nombreuses personnes à des conclusions fausses. Elles en tirent une image très bizarre de ce que serait une personne qui vit dans un tel état.

Pour illustrer ce point, on peut indiquer la différence qui existe entre un bébé et un bouddha. On peut dire que tous deux vivent dans un état exempt de notions abstraites du bien et du mal. Cependant, le bébé, lui, le peut parce qu'il n'a pas encore développé son esprit discriminant rationnel, alors qu'un bouddha a réalisé que l'essence n'est pas juste de savoir ce qui est bien ou mal, mais simplement de faire le bien et de ne pas faire le mal.

La personne qui voit la réalité, qui vit dans le même état que le Bouddha fait le bien à partir du noyau le plus profond de son être; non pas en suivant une liste de vertus écrite dans un livre, mais en suivant simplement la loi de l'Univers.

Maître Joshu Jushin demande si quelqu'un a quelque chose à dire sur la conscience qui va au-delà du bien et du mal. Comme le langage est lui-même basé sur cette discrimination, on pourrait penser que le maître donne une tâche impossible à ses étudiants.
Comment éviter cette contradiction? Le moine dans cette histoire choisit d'y répondre par sa propre action réelle. Le jeune moine qui a été choisi comme assistant personnel du maître n'a pas encore enraciné son bouddhisme dans la réalité. Il est donc incapable de répliquer au défi du maître, de sorte que l'autre moine donne à la question abstraite du maître un supplément consistant en quelques claques bien concrètes du second point de vue (matériel).
Le comportement de ce moine est en soi une réponse à la question de maître Joshu. C'est une démonstration concrète de l'esprit qui agit correctement sans discrimination, selon le besoin de la situation réelle.

Dans la troisième phase du kôan, le jisha veut comprendre quels sont les sentiments réels du maître sur l'action du moine qui l'a giflé. Cette question est sincère; c'est une question qui vient de son expérience réelle et non pas juste une participation à un jeu philosophique.

Dans la réponse que lui fait maître Joshu, l'expression "la personne assise" fait référence à lui-même (le maître) et "la personne debout" renvoie à l'autre moine. C'est ainsi que le maître affirme la compréhension du moine. Ils ont pu se voir l'un l'autre très clairement. Leur compréhension du Bouddhisme était la même.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Here really are a several basic workout routines it is possible
to do wherever along with your dumbbells.

Feel free to visit my web-site; http://www.getfitnstrong.com

Anonyme a dit…

Lastly, the method recommends you use a heart rate monitor.


Review my page - www.getfitnstrong.com

Anonyme a dit…

The solid cast iron on the hex dumbbells provides lengthier durability.


my site - http://www.getfitnstrong.com/

Anonyme a dit…

It has served me to get rid of body fat and set on pounds
of lean muscle.

Here is my weblog ... adjustable weights

Anonyme a dit…

Very well, believe that it or not there exists a new product that is
definitely billed to be a low-cost substitute to Bowflex and Whole
Gymnasium.

Here is my weblog :: main page

Anonyme a dit…

A variety of sets have a stand also.

My web-site; dumbbell sets

Anonyme a dit…

This really is a little something that may create a lots of big difference if you
are considering finding a bit of products that may
be proper for you.

Stop by my webpage ... bowflex selecttech 552 dumbbells sale

Anonyme a dit…

She was a cheerleader at Little Chute Highschool,
and admits to possessing suffered and battled which has a compulsive consuming disorder which pushed her to your dimensions twelve.


Also visit my website Getfitnstrong.com

Anonyme a dit…

If you're a girl looking to flatten your stomach devoid of breaking the lender, you might want to think about possibly the Jillian Michaels established or maybe the XMark Conditioning twenty five pound established.

my page; bowflex dumbbells

Anonyme a dit…

It includes outstanding attributes and energy that could be
relied on to offer the most effective solutions feasible.


Here is my web site simply click the following post

Anonyme a dit…

With Bowflex SelectTech 552 Dumbbells you may provide the usefulness of a property work out in a compact
style and design.

My blog post ... bowflex selecttech 552 adjustable dumbbells

Anonyme a dit…

Pour illustrer ce point, on peut indiquer la différence qui existe entre un bébé et un bouddha. On peut dire que tous deux vivent dans un état exempt de notions abstraites du bien et du mal. Cependant, le bébé, lui, le peut parce qu'il n'a pas encore développé son esprit discriminant rationnel, alors qu'un bouddha a réalisé que l'essence n'est pas juste de savoir ce qui est bien ou mal, mais simplement de faire le bien et de ne pas faire le mal.
---------------------------------------------------------
Cette illustration ressemble beaucoup à un "bébé", nu et innocent dans le Jardin d'Eden ou sur un forum zen, qui ne peut pas "discriminer" la bande de serpents masqués qui se font passer pour des maîtres ou des enseignants zen.

Ce n'est que lorsqu'il en est chassé, qu'il "peut voir" toutes les intrigues derrière les masques et faire la différence entre sa non-discrimination et la discrimination du monde.
Et cette différence est proportionnelle à sa désillusion quant à la confiance sans préjugé qu'il mettait dans ce monde.
On abrège l'histoire... puisqu'elle se répète de générations en générations jusqu'au jugement inique et falsifié de JC par les "docteurs de la loi", qui créent des règles de forums sans les respecter avec leurs multi-pseudos abusant de leur pouvoir de manipulateurs de forum et du regard qu'ils ont sur les IP des membres du forum, il n'est pas compliqué de faire le Juda pour un psychopathe de prendre le masque d'un enseignant zen.
Entre les tronches du bouddhisme qui connaissent le Shôbôgenzô dans plusieurs langues et le bon sens qui dit la vérité sur ce qu'il voit, il y a de toute évidence une différence entre des érudits qui trahissent le Noble Chemin en dépassent la mesure pour faire réaliser aux autres la réalité de dukkha et ceux qui ne font pas le mal qui peuvent voir ceux qui font le mal et pas le bien.

La "troisième phase du kôan" quant à l'interrogation du "secrétaire"... sur les réels sentiments du maître ("assis"), font penser à ce Joshu:
"Il est clair qu'en ce qui est ascendant vers le passé et le présent, [Joshu] est un bouddha éternel transcendant."
http://zen-et-nous.1fr1.net/t1054-3388334276-katto-le-complique#19085


Il est marrant "je ne suis pas un robbot", il fait cocher des images de "café" :)